samedi, 21 mai 2016

CONFÉRENCE NATIONALE DU HANDICAP

Des annonces positives mais pas de réel changement pour le quotidien des personnes en situation de handicap

 

Alors que la dernière Conférence nationale du handicap du quinquennat Hollande s’est tenue ce matin, l’Association des paralysés de France (APF) est déçue par des discours convenus ne répondant pas aux priorités des personnes en situation de handicap et de leur famille. Les quelques annonces du président de la République ne prennent pas en compte les difficultés majeures rencontrées par les personnes : accessibilité, emploi, ressources, compensation, etc.

Les seules annonces positives concernent le cumul de la prime d’activité avec l’allocation adulte handicapé, les rentes et pensions d’invalidité et l’annonce de la professionnalisation des auxiliaires de vie scolaire (AVS) actuellement en contrat aidé.

Cependant, l’APF attendait des annonces fortes et de véritables perspectives d’amélioration du quotidien des personnes en situation de handicap ; elle a eu, à la place, un bilan avec au final assez peu d’annonces.

 

L’annonce de la professionnalisation des AVS actuellement en contrat aidé est une grande avancée pour la scolarisation des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire. Mais cette annonce concernant les Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap (AESH) ne doit pas faire oublier la formation initiale et continue des enseignants, primordiale pour mettre en place une vraie accessibilité pédagogique pour tous les élèves.

 

L’APF salue également l’annonce du cumul entre la prime d’activité et l’allocation adulte handicapé (AAH), les rentes et pensions d’invalidité, qui est une très bonne nouvelle pour les personnes en situation de handicap ayant un emploi. C’est un gain de pouvoir d’achat pour au moins 400.000 personnes aux revenus modestes.

L’APF note également une avancée sur la sécurisation des ressources pour les personnes ayant l’AAH avec taux incapacité de 80% ou plus.

Concernant l'emploi accompagné, s'il ne répond pas à l'ensemble des besoins des actifs en situation de handicap, il constitue une amorce vers une meilleure prise en compte des besoins d'accompagnement vers et dans l'emploi. Mais l’APF rappelle que 500 000 personnes sont au chômage.

 

Enfin, le plan polyhandicap annoncé, avec quelques moyens supplémentaires, est une avancée qui reconnait les besoins spécifiques de ces personnes et de leur famille.

 

Par contre, l’accessibilité est le grand absent de cette Conférence nationale du handicap. Les chiffres annoncés par le ministère (300.000 établissements accessibles) ne correspondent pas à la réalité vécue par les personnes en situation de handicap !

 

De même la question de l’accès aux droits et l’importance du rôle des Maisons départementales des personnes handicapées reconnue par le président de la République lui-même n’ont pas fait l’objet d’annonces particulières. Ainsi que le sujet de la compensation.

 

 

En conclusion, l’APF salue la place donnée à la parole et aux témoignages des personnes lors de cette conférence, mais note un grand décalage entre les fortes attentes des personnes et l’absence de réponse du président de la République. Dans le domaine de l’accessibilité, de la compensation ou de l’emploi des personnes en situation de handicap, ce n’est pas prêt d’aller mieux !

 

 

samedi, 16 avril 2016

Harcèlement des enfants en milieu scolaire

Non au harcèlement !

Les lieux où peut sévir le harcèlement sont multiples, mais n’avez-vous jamais eu des doutes sur un éventuel harcèlement dont votre enfant pourrait être victime dans son environnement scolaire ? - Etes-vous certains qu’il ne craint pas de parler ?

Si la réponse est franchement négative nous nous en réjouissons avec vous, car aucun enfant ou adolescent ne doit subir ces persécutions sournoises face auxquelles, personne ne doit rester silencieux.

En revanche, si  vous avez le moindre doute, il faut en parler. N’essayez pas de gérer le problème seuls ou de contacter vous-même l’auteur des faits. Ce n’est pas forcément la meilleure solution.

Les formes de harcèlement sont diverses et variées : insultes, moqueries, surnom blessant,  mise à l’écart, brimades, violences, chantage, sans oublier le cyber-harcèlement.

Vous ne le savez peut-être pas mais pour vous aider, le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur a mis à disposition un site internet :http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/que-faire/m...

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le 3020 : Un N° vert pour dire NON au harcèlement du lundi au vendredi de 9h à 18h. Et si le harcèlement a lieu sur internet tournez vous plutôt vers le 0800 200 000 N° vert « Net écoute »

C’est gratuit, anonyme et confidentiel.

Alors n’hésitez pas, même si nous souhaitons que vous n’ayez jamais à y recourir.

Le GNP-APF

jeudi, 31 mars 2016

les aidants familiaux : Ils sont près de 8,5 millions.

« En France près de  8,5 millions de personnes accompagnent au quotidien un proche dépendant du fait d’un handicap,  de l’âge ou d’une maladie». Quel parent peut aujourd’hui ignorer cette situation tellement ressassée qu’elle est quasiment devenue un lieu commun. Il en est de même, mais on ne le dira jamais assez, pour le fait que : « s’il est normal que la santé de la personne accompagnée soit une préoccupation majeure il est inquiétant que ce soit au détriment de la santé des aidants ».

A l’instar d’autres organismes, l’Association Française des Aidants a produit un rapport avec notamment comme objectif  de : « proposer des repères pour identifier des éventuels ajustements et améliorations à apporter à la prise en compte et l’accompagnement des aidants ».  Ce travail a permis la production des divers outils :  un livret destiné aux professionnels qui propose des pistes concrètes pour la prise en compte et l’accompagnement des aidants et un dépliant à destination des aidants qui présente toutes les grandes catégories de réponses et les interlocuteurs auxquels ils peuvent faire appel. 

Lire le rapport : Pdf, 32 pages.

Le dépliant santé : Ce dépliant à destination des aidants et de leur entourage a été conçu pour sensibiliser le plus largement possible sur les déterminants de la santé et les possibles altérations du fait de l'accompagnement d'un proche. Pour télécharger le dépliant : cliquez ici.

Le dépliant aidant : "Vers qui me tourner quand je suis aidant ?". Ce dépliant à destination de tous les proches aidants propose des pistes pour favorises la connaissance des dispositifs locaux vers qui s'adresser pour poursuivre leur parcours de soin. Pour télécharger le dépliant : cliquez-ici